Brick

Comment acheter une moto d’occasion sans se faire avoir ?

Les personnes qui comptent acheter une moto d’occasion ne doivent pas se précipiter. Pour entreprendre un tel projet, il faudra définir la meilleure manière d’acquérir le deux-roues et vérifier certains points essentiels afin d’éviter de se faire arnaquer. Découvrons les différentes étapes à suivre lorsque l’on achète une moto d’occasion.

Vérifications d’usage lorsqu’on achète un deux-roues d’occasion

Il est important de vérifier l’état général de la moto lorsqu’on est en présence du deux-roues. Il faudra par exemple analyser l’état de l’engin, lorsqu’une moto affiche 5000 km alors que son état est bien loin du neuf, soit le kilométrage est suspect ou que la moto est mal entretenue. Il faudra également être attentif sur l’état de la carrosserie, s’assurer qu’elle correspond vraiment à l’annonce d’origine. Il est de même important de vérifier l’état du moteur. Démarrer à fois la moto, si elle démarre instantanément, cela signifie que la batterie est en bon état. Il faudra aussi contrôler le niveau d’huile, liquide de frein et liquide de refroidissement, s’assurer qu’il n’y a pas de fuite…

Les étapes à suivre au cours d’un essai sur route

Avant de signer l’acte de vente qui clôtura définitivement la transaction, il est important d’essayer soi-même la moto. Lors de l’essai routier, on pourra constater l’état du guidon, suspensions, freins et transmissions. Au lieu de se laisser griser par la vitesse, il est indispensable d’être attentif aux comportements du deux-roues. On peut aussi profiter de cette escapade pour vérifier les dégradations cachées comme les bruits mécaniques suspects ou la présence anormale de fumée. Durant l’essai routier de la moto d’occasion, il faudra observer la trajectoire ainsi que la tenue de route. Si après toutes ces étapes, on est satisfait de l’examen, on peut décider ou non d’acheter le scooter ou moto d’occasion.

Les papiers et actes d’achat nécessaires lors de l’achat de la moto

Rappelons que lorsque le vendeur ne voudrait pas monter pendant l’essai et qu’il hésite à confier les clés pour que vous puissiez essayer la moto, on peut lui remettre votre permis de conduire ou votre carte d’identité le temps de l’essai. Au moment de l’achat, il faudra demander au vendeur de vous remettre différents documents : le carnet d’entretien, factures de révision et de réparation et la carte grise. Si le carnet d’entretien doit mentionner les dernières révisions réalisées ainsi que le kilométrage qui fait office de garantie, la carte grise comporte les mêmes numéros que ceux qui sont inscrits sur le moteur et le cadre.

Quitter la version mobile