6 choses à savoir sur l’assurance moto

Assurance moto

Vous avez envie de chevaucher un jour une moto ? Vous êtes peut-être même en train de prendre des leçons de conduite afin d’obtenir votre permis ? Encore quelques semaines de patience et vous pourrez bientôt circuler sur votre monture ! En attendant, prenez plutôt le temps de vous plonger dans le texte ci-dessous. Vous y découvrirez tout ce qu’il convient de savoir au sujet du contrat d’assurance moto.

1. C’est une obligation légale

Tout d’abord, il convient de rappeler à tous que l’assurance moto n’est pas du tout facultative. Vous devez en effet savoir qu’il s’agit d’une obligation imposée par le législateur. Cette dernière s’applique d’ailleurs à l’ensemble des véhicules à moteur. Ces derniers doivent au minimum être couverts par une garantie responsabilité civile. Les contrats spécifiques moto comprennent différentes formules dont la couverture au tiers ou encore la prise en charge tous risques. Libre à vous de décider laquelle convient le mieux à votre contexte personnel (type de moto, nombre de kilomètres parcourus, style de pilotage, budget, etc.).

Quel que soit votre choix, ne faites jamais l’impasse sur la garantie dommages corporels. Elle vous assure en effet une indemnisation correcte dans la plupart des cas de figure. Elle permet également le versement d’une rente à vos proches en cas de décès. Vous allez bientôt souscrire une assurance pour votre deux-roues ? Vous aimeriez vous prémunir d’un maximum de sinistres ? Faites le point avec votre compagnie et n’hésitez pas non plus à prendre contact avec la concurrence. Si vous savez prendre le temps de la réflexion, vous pourriez alors économiser de précieux euros !

2. Elle fonctionne comme l’assurance voiture

Si on regarde attentivement le fonctionnement des contrats moto, on s’aperçoit assez rapidement qu’il ne diffère pas de celui de l’assurance voiture. Lui aussi se base par exemple sur le système du bonus-malus. Les conducteurs n’ayant pas fait l’objet de sinistre responsable durant un an se verront alors récompensés d’un pourcentage de réduction sur leurs cotisations de l’année suivante. Les autres seront au contraire pénalisés puisqu’ils devront verser un malus. Ce dernier disparaîtra progressivement après plusieurs années sans le moindre accident responsable.

Les contrats moto fonctionne également avec le système des franchises. Comme vous le savez déjà sûrement, les assurances fixent un montant selon certains types de sinistre (comme le bris de glace). Si le total des réparations le dépasse, le conducteur devra régler la franchise à la compagnie et ce dernier réglera la totalité des travaux. Dans le cas contraire, aucune prise en charge par la compagnie ne sera possible.

3. Elle s’applique à toutes les motos

Que vous conduisiez une sportive, un trail, une chopper, un « trois-roues » ou encore un modèle vintage de collection, votre engin a l’obligation d’être assuré. Ne cherchez pas, vous ne pourrez pas y échapper ! Il vous faut également savoir que cette obligation concerne également les motos non-roulantes. Par conséquent, si votre moto dort dans votre garage toute l’année (à cause d’une panne, d’un manque d’envie de son pilote ou toute autre raison), vous devez en parler à votre agent d’assurance.

4. Elle doit être adaptée à votre moto

Il semble assez évident que l’assurance d’une moto sportive ne sera pas la même que celle d’un tout-terrain. Vous ne ferez pas le même usage de ces deux véhicules et il semble donc totalement logique de ne pas payer les mêmes cotisations. Certaines assurances se sont même spécialisées en fonction des différents types de motards. N’hésitez pas à vous servir d’un comparateur en ligne afin de choisir le contrat conçu sur-mesure (avec des garanties personnalisées) pour vous et votre bécane !

5. Votre lieu de résidence est important

Parmi les critères pouvant influencer fortement le montant de vos cotisations d’assurance figure en bonne position votre lieu de résidence. La compagnie estime en effet que les risques de sinistre (et notamment de vol) sont plus importants dans certains territoires que dans d’autres. Par conséquent, elle applique logiquement une surprime dans les zones les plus difficiles.

6. Il est possible de réduire le montant de la prime

Plusieurs astuces permettent de diminuer le montant des primes d’assurance pour un contrat moto. Faites d’abord l’achat d’un anti-vol sécurisé. Si vous possédez un garage, signalez-le à votre assureur et renforcez sa sécurité. Enfin, certains assureurs proposent à leurs clients de suivre une formation spécifique avant de s’engager chez eux. Assurée par des professionnels de la route, celle-ci comprend une partie théorique et un apprentissage sur la piste. Elle permet surtout de bénéficier de réductions significatives de la part de votre assureur.

6 critères pour comparer les offres d’assurance moto
Assurance moto de collection : Laquelle choisir ?